Croix,calvaires

Croix de chemins, calvaires et petits oratoires sont indissociables du paysage local. Objets de dévotion, la plupart étaient autrefois le but de processions pour les Rogations et les principales fêtes religieuses.On en dénombre 350 environ pour le canton.

Le premier rôle d’une croix est de christianiser un lieu. Les croix de chemins témoignent donc avant tout de l’avancée du christianisme et de la présence de l’Église.Cela dit, ces petits monuments de pierre restent les témoins majeurs d’un art populaire disparu qui a su traduire simplement mais avec sincérité les croyances religieuses de nos aïeux. Nul ne contestera la nécessité de les recenser, de les entretenir et de les protéger du vol et du vandalisme. Ne serait-ce qu’au nom de la conservation de notre patrimoine culturel.

  • Croix de limites
Cr 1609 Les maires d'Avaux  les Maires d’Avaux St Bresson

Entrées et sorties des villages sont normalement pourvues d’une croix, mais toutes les limites, religieuses ou profanes, pouvaient être ainsi matérialisées.

  • Croix des villages et des cimetières
La longine  Croix classée la Longine

Chaque village s’ouvre et se ferme par des croix (du moins en terre catholique). Mais les places sont également christianisées, ainsi que les cimetières. 

  • Croix des ponts,des sommets,des sources et des fontaines
croix rouelleCroix de la rouelle la Rosière

Chaque point important du paysage fait l’objet d’une christianisation. 

  • Croix de mémorial

Rappelons qu’un grand nombre de croix servent de témoins. C’est ainsi que le lieu d’une mort brutale, ou au contraire d’un coup de chance, fait l’objet d’une érection de croix. Dans le même registre citons les croix de peste, qui rappellent (et conjurent) une épidémie, ou les croix de pèlerinage.

  • Croix de chemins

c morts                                                       Croix des morts de Faucogney

Les carrefours ont toujours fait l’objet d’une attention particulière. Il y a en effet, un symbolisme de la croisée des chemins. Il ne faut pas négliger pour autant un rôle d’indicateur quand le croisement est sous la neige, la croix continue d’indiquer sa position.Un certain nombre de croix de chemin sont aussi des croix sur la voie des morts. A Faucogney de l’église paroissiale au cimetière de St Martin, le convoi funéraire s’arrêtait à une des portes de la ville où se trouvait la croix des morts et l’on y récitait quelques prières appropriées.  

  • Croix des Rogations et de procession
C Hendée petit Corravillers                                                                                  Croix hendée du petit Corravillers

Certaines croix de chemins servaient aussi aux processions, et notamment aux Rogations, fête aujourd’hui oubliée mais essentielle en milieu rural.

Les Rogations constituaient une fête liturgique s’échelonnant sur trois jours, du lundi au mercredi précédant l’Ascension.
  • Petits oratoires

Ce sont de petits monuments en pierre de taille avec une niche creusée.Au fond de chaque niche se trouvait un bas relief inspiré des scènes chrétiennes, une statue de la vierge ou d’un saint

oratoire                            vierge